Notre manifeste

Les élections municipales de mars 2020 ne seront pas seulement l’occasion de confirmer ou sanctionner la municipalité sortante. Elles revêtent un enjeu bien supérieur : mettre en œuvre rapidement et localement les indispensables politiques de transition qu’appellent les urgences environnementales et sociales.

Ces élections se déroulent dans un contexte d’accroissement des inégalités contre lesquelles nous devons agir ici et maintenant. Elles s’inscrivent dans la réalité enfin reconnue du changement climatique, de la rareté des ressources et du recul de la biodiversité, réalités dont, chez nous aussi, les plus démunis sont les premières victimes.

Nous devrons par notre expression collective passer des paroles aux actes pour préparer un futur durable et équitable pour notre ville et Cœur d’Essonne Agglomération. Notre volonté est de poser les bases d’une action résolue pour donner une « âme » de ville à Saint Michel, une ville où l’on peut s’installer par hasard mais où l’on doit pouvoir rester par choix.

Le risque, à ne pas engager fermement Saint Michel dans la transition écologique et sociale, est de prendre encore plus de retard dans la prise en compte des changements incontestables en cours, de nature planétaire, nationale, et locale (l’accroissement des inégalités et les conséquences dramatiques du réchauffement climatique au niveau mondial, la défiance envers l’Etat et la représentation politique au niveau national, l’urbanisation chaotique de notre agglo et notre ville…)

Nous faisons le choix de refuser un avenir contraint et douloureux faute d’avoir pris à temps la mesure et les exigences des transitions nécessaires. Nous refusons un avenir non concerté et nous sommes déterminés à faire disparaître le clivage imposé entre ceux qui « savent et décident » et ceux qui « râlent et subissent ».

Nous appelons de nos vœux un renversement des priorités dans l’action de la Ville et de l’Agglo en mettant le cap sur la réflexion collective dans tous les domaines de la vie locale : les habitant-e-s sont les expert-e-s au quotidien de la vie dans nos territoires, c’est avec eux et elles que les politiques publiques (environnement, éducation, fiscalité, santé, culture, sport, transport, emploi …) doivent être pensées et mises en œuvre.

 A l’initiative d’un groupe de militants sensibles aux urgences écologiques et sociales, nous nous rencontrons depuis février dernier de manière ouverte, informelle et consensuelle sur la manière de concrétiser cet engagement. Nous échangeons à l’échelle de Saint Michel mais aussi à l’échelle de l’agglomération.

Nous nous retrouvons sur l’impératif de réconcilier le citoyen et l’électeur, de faire en sorte que le premier, garant de l’action politique, éclaire les choix du second,

Nous voulons être porteurs d’une approche renouvelée de la démocratie locale empreinte au premier chef d’une conception plus respectueuse de l’expression politique dans sa diversité. Nous sommes convaincus de la nécessité de mettre dès maintenant fin au cumul des mandats, dans le nombre comme dans la durée. Nous sommes convaincus que c’est d’abord par l’engagement multiple dans la vie associative et sociale locale que se forgent les compétences d’élu-e-s de terrain efficaces.

 Ces convictions sont d’ores et déjà concrètement traduites dans notre groupe.

Nous serons présents lors des élections municipales du 15 et 22 mars prochain pour faire prévaloir la volonté d’œuvrer ensemble, d’être solidaires dans la transition.

 Les candidatures de Christian Piccolo et Isabelle Catrain ont été retenues à l’issue d’un scrutin pour conduire une liste que nous espérons unique à gauche.

Articles recommandés

Vœux 2020

Mettre au cœur des enjeux de la prochaine élection municipale, les indispensables politiques de transition qu’appellent les urgences enviro...

les plus lus