dimanche 1 janvier 2023

Tribune Janvier 2023

 


Nous présentons à toutes et tous nos meilleurs vœux pour 2023. Nous le faisons avec sincérité en cette période compliquée.

C’est le temps des bonnes résolutions. Exercice difficile dans un contexte morose alors nous vous en proposons une : engager sereinement mais pleinement notre transition vers un autre modèle de société moins prédateur et plus juste, vers un modèle plus créatif et plus solidaire ! Les expériences et les idées de toutes celles et ceux qui portent en eux ce désir de changement doivent converger, s’assembler pour faire poids et devenir la norme de demain. Nous restons à votre écoute pour cela.

Le projet municipal que nous portions voulait anticiper. Nous constatons que les orientations et les mesures que nous préconisions, faute d’avoir été adoptées en temps voulu, sont désormais des injonctions et des obligations pour la commune. Dommage, 3 ans de perdus pour se préparer.

Et pas de lueur d’espoir. Le vote du budget a été reporté en février par la majorité en raison des incertitudes nationales et internationales. Sauf que le débat d’orientation budgétaire n’a offert que la perspective de poursuivre comme avant, sans mentionner d’autres alternatives face aux dites incertitudes et encore moins sur les conséquences probables sur nos services publics communaux.

Manque d’imagination à droite ? Et pourtant, toujours la volonté de travailler seule !

Christian Piccolo, Isabelle Catrain, Denis Berton, Bertrand Granado

https://www.avenirecologiqueetsolidaire.fr/ collectif.smo.2020@gmail.com

jeudi 1 décembre 2022

Tribune Décembre 2022

 


Ça y est, on est dans le dur ! Après un automne anormalement chaud, le froid s’installe et nous avons l’injonction d’économiser une énergie devenue chère.

Il aurait été plus judicieux d’écouter celles et ceux qui disaient hier qu’il fallait se préparer pour ne pas subir aujourd’hui.

Anticiper aurait dû être la priorité. C’est encore vrai aujourd’hui, et pourtant la COP 27 continue de maltraiter les engagements des pays, indispensables à la pérennité de notre humanité.

En refusant de voir la fragilité d’un développement économique prédateur de ressources, nos décideurs portent une lourde responsabilité à l’égard des 8 milliards d’humains que nous sommes désormais. 

A Saint Michel, la révision du PLU a été votée il y a 1 an. S’il y a un document qui doit anticiper les évolutions nécessaires à la résilience de notre ville, c’est bien celui-là ! Or, sans aucune information ni projet soumis à la concertation des habitants à ce jour, nous devons constater qu’il n’avance pas ou alors dans la plus grande opacité, ce qui est pire.

Nous devrons une fois de plus nous prononcer sur un PLU ficelé avec le seul concours d’un cabinet conseil, sans les conseils de quartier et les réunions d’usagers pour dire la ville que nous voulons demain.

Une photo dans le mag. de la ville ne suffira pas à masquer l’absence de volonté d’être à la hauteur de l’exigence inscrite dans la Déclaration de Rio depuis 1992 !

Réussir la transition écologique demande plus de démocratie !

 

Christian Piccolo, Isabelle Catrain, Denis Berton, Bertrand Granado

https://www.avenirecologiqueetsolidaire.fr/ collectif.smo.2020@gmail.com

lundi 31 octobre 2022

Tribune Novembre 2022

 

Le Parisien du 13 octobre révèle qu’à chaque crise touchant les transports, les opérateurs de trottinettes et de vélos électriques en libre-service constatent une hausse d’activité. Il précise que cette tendance est encore plus nette en grande banlieue où « la voiture est reine ». Pas à Saint Michel où l’expérience a fait long feu après son lancement au clairon.

Il est dommage que le recours aux mobilités alternatives à la voiture se fasse sous la contrainte. Celle du COVID hier, de l’envolée des prix et du manque de carburant aujourd’hui.

Surtout, il est regrettable que son développement soit freiné par le manque d’infrastructures, faute d’un réseau cyclable complet, cohérent et sécurisé comprenant une offre de stationnement importante.

La Vice-présidente du département chargée des mobilités, notre Maire, affirme que « résorber les discontinuités pour améliorer et sécuriser les dessertes cyclables et piétonnes est un des principaux objectifs ».

Nous sommes obligés de constater que la Vice-présidente de l’agglomération, notre Maire, a oublié cet engagement : pour preuve, les réfections récentes de rues sans le moindre aménagement cyclable, malgré l’obligation faite par la loi Laure (1999) aucun itinéraire cyclable n’a été créé. Ils sont quasi inexistants sur la ville.

Une absence de cohérence entre les propos et les actes que nous dénonçons depuis longtemps !  

Christian Piccolo, Isabelle Catrain, Denis Berton, Bertrand Granado

samedi 29 octobre 2022

QATAR: Lettre ouverte à Mme la Maire

Lettre ouverte à Madame la Maire de Saint Michel sur Orge, 


Madame La Maire, Dans quelques jours s’ouvrira la Coupe du monde de football. 

Le sport peut être un formidable vecteur de plaisir, d’épanouissement, d’inclusion, de santé et, au niveau international, de paix et d’amitié entre les peuples. Les grandes compétitions peuvent aussi être de beaux moments de partage, de fête et d’union de celles et ceux qui, vivant sur un même territoire, soutiennent les équipes qui le représentent, avec une attente populaire légitime et impatiente des grandes affiches. Cet engouement ne doit pas cacher que la prochaine coupe du monde au Quatar est organisée et va se dérouler dans des conditions en totale opposition avec les impératifs écologiques. Cette Coupe du Monde se tiendra dans des stades à ciel ouvert, équipés de systèmes de climatisation parfaitement incompatibles avec l’urgence climatique et les mesures à mettre en œuvre pour préserver des conditions de vie supportables pour les populations les plus précarisées de la planète. 

Au-delà de cette inconséquence, force est de constater que des milliers de travailleurs étrangers ont construit huit stades dans une très grande précarité sociale. Certains, trop, en ont payé le prix fort en perdant la vie parce que les conditions de sécurité n’ont pas été respectées. D’autres ont été expulsés du pays pour avoir simplement réclamé le versement de leurs salaires. Les 8 stades, bâtis ou rénovés pour une épreuve de 3 semaines dans un pays dépourvu de toute pratique sportive populaire, ont été construits au mépris des normes internationales de base du droit du travail, avec des cas avérés d’esclavagisme. Une situation qui met en lumière les pratiques d’un pays riche où sont bafoués au quotidien les droits des personnes au moyen de discriminations et de violences institutionnelles à cause de leur orientation sexuelle. Le gouvernement qatari a d’ores et déjà annoncé que les personnes homosexuelles seront poursuivies pendant la durée de la compétition. De nombreuses voix s’élèvent, dans la société civile, dans le monde médiatique, dans la sphère culturelle et dans la famille sportive (pratiquant.e.s, dirigeant.e.s, supporters) dénonçant l’organisation de la Coupe du Monde au Qatar, appelant à diverses formes de boycott de la compétition, ou exigeant de la FIFA qu’elle crée un fonds d’indemnisation des familles des ouvriers ayant laissé leur vie ou leur santé sur les chantiers. 

De nombreuses communes ont décidé de s’associer à cette démarche. Nous, constituant le groupe Avenir écologique et solidaire au sein du Conseil municipal, vous demandons d’ajouter Saint Michel sur Orge à la liste de ces communes refusant de contribuer à la diffusion des matchs dans l’espace public et dans les salles municipales. 

Veuillez croire, Madame la Maire, à l’expression de nos sentiments républicains. 

Saint Michel sur Orge, le 29 octobre 2022. 

Christian Piccolo, Isabelle Catrain, Denis Berton,Bertrand Granado

lundi 24 octobre 2022

PETITION Pour l’amélioration des conditions de transport sur le RER C

Depuis début septembre, 19 trains par jour ont été supprimés sur la ligne C du RER. Cette situation serait le résultat d'une pénurie de conducteurs que la SNCF n'a pas voulu voir ou à défaut anticiper. Ces difficultés confirment bien que les RER restent les grands oubliés des politiques publiques de mobilités.

Habitants de Ville de Saint-Michel sur Orge , exigeons de la SNCF et Région Ile-de-France d'Île-de-France Mobilités un rétablissement rapide d'un trafic conforme aux besoins des franciliens (fréquence, longueur des trains ...)
Nous appelons également, dans ce contexte de dégradation du service, à refuser la menace qui plane d'une augmentation massive du Pass Navigo dont le montant pourrait atteindre les 100 euros par mois.
Avec la situation économique et sociale très difficile vécue actuellement par les jeunes, les salariés, les précaires et les retraités, Avenir Ecologique et Solidaire et Saint-Michel en commun vous invitent à signer et à relayer massivement cette pétition.

Version En ligne


Articles recommandés

Vœux 2020

Mettre au cœur des enjeux de la prochaine élection municipale, les indispensables politiques de transition qu’appellent les urgences enviro...

les plus lus